Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 19:39

Statistiques générales

  • Arrivants : 54 (9 abandons)
  • Vainqueur : 213.6 km (P. Herbert)
  • Distance médiane : 135.1 km
  • Dernier : 72.0 km
  • Première féminine : 172.2 km (N. Weiss)
  • Hommes : 89% ; femmes : 11%

 

Les pourcentages cumulés de l’histogramme des distances parcourues par tranches de 25 kilomètres sont les suivants :

Arr.

Ab.

>225km

>200km

>175km

>150km

>125km

54

9

0.0%

3.7%

17%

31%

70%

 

L’épreuve, organisée par le Portet Athlétique Club à Portet, près de Toulouse, a vu 63 des 65 inscrits se présenter au départ. Les conditions météo ont été accablantes, semble-t-il, pour la saison (température avoisinant les 30 degrés), en particulier pendant la journée du samedi, et ont causé les premiers abandons vers 16 heures, après 6 heures de course. La nuit a bien rafraichi les organismes, et s’est même achevée sur une petite pluie fine.

Les performances sont dans la moyenne des épreuves de 24 heures en France, en dépit de la chaleur inhabituelle pour la saison. Il faut se souvenir que la plupart des épreuves de grand fond (100 km et courses horaires) en France ont lieu pendant les mois chauds de l’année.

 

Les résultats sont disponibles ici.

Repost 0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 10:52

En résumé : premier semi en 1h36:18, soit avec un retard de 1mn30 sur le plan de marche en 3h10, mais encore compatible avec 3h13. Ensuite, gros coup de pompe au 23ième kilomètre, confirmé par une soif dévorante. Comme c’était fichu pour un chrono et même pour un temps ‘raisonnable’, j’ai pris le parti de finir en trottinant afin de ne pas me blesser. Je me suis arrêté à tous les ravitaillements pour boire et manger, j’ai aussi marché aux km 25, 28, 30, 34, 35 et 38, ce qui explique un positive split énorme de plus de 35 minutes. J’ai bu trois excellents verres de cidre au sympathique stand du marathon de Vannes au km 37.

 

Bref, une déception, mais également une leçon : sur marathon, la distance se rappelle à nous quelquefois. Je tenterai d’analyser les causes de cet échec un peu plus tard cette semaine. Je suis déçu mais pas amer.

Repost 0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 18:46

Faisons un petit rappel de la stratégie de course esquissée en décembre dernier, soit près de 4 mois avant le marathon, et bien avant d’entamer la prépa marathon. L’objectif est un temps de 3h10 tout rond. Le point de départ, c’est toujours une gestion par semi, et le maintien du positive split que j’ai fait au marathon Seine-Eure 2010, soit 1mn15. Ce split se traduit par une différence d’allure moyenne de 4 secondes au kilo, un premier semi en 1h34:10, puis le deuxième semi en 1h35:35. Pour mémoire, à Seine-Eure, j’ai couru en 1h36:47 et 1h37:56. Je prévois donc une amélioration de 2 :37 au premier semi, et une amélioration de 2 :21 au second semi, ce qui est, je l’accorde, assez ambitieux.

 

Maintenant, à trois jours du marathon, il me convient de réviser mon objectif et la stratégie de course, compte tenu de la façon dont s’est passée ma prépa marathon et compte tenu du profil du marathon de Paris, dont on dit que le second semi est plus difficile que le premier.

 MDP11Profile

Le profil du parcours se décompose en plusieurs zones :

  1. Km 0 à km 1.7 : descente raide de 61 m à 36 m, soit -1.5% de pente moyenne
  2. Km 1.7 à km 16 : montée (avec des à-coups) de 36 m à 65 m (le point culminant du parcours), soit une pente moyenne de +0.2%, avec des hauts et des bas locaux
  3. Km 16 à km 24.5 : descente très régulière, jusqu’au point bas du parcours, à 35 m, soit une pente moyenne de -0.35%
  4. Km 24.5 à km 26.9 : passage dans les tunnels de la voie G. Pompidou : dénivelé à 49m au km 25.2, avant de retomber à 34 m au km 26.9
  5. Km 26.9 à km 33.7 : presque plat
  6. Km 33.7 à km 35.5 : montée de l’avenue des Fortifications, de 38 m à 55 m, soit une pente moyenne de 1.0%
  7. Km 35.5 à km 42.2 : légère descente de 55 m à 45 m.

 

Quand je vois les très faibles chiffres de pente calculés, je me dis qu’il ne vaut pas la peine de se prendre la tête autant à propos du profil de la course. Je ne m’en étais d’ailleurs pas préoccupé l’an dernier.

 

Néanmoins, j’en retiens que :

  1. Je peux partir relativement rapidement sur les 2 premiers kilomètres qui sont en pente descendante « raide ».
  2. Je ne me préoccupe pas du profil du parcours jusqu’au km 15, je me contente de me caler dans mon allure cible.
  3. Du km 15 aux tunnels sur la voie G. Pompidou, je peux tenter d’accélérer légèrement l’allure.
  4. Du km 25 au pied de l’avenue des Fortifications, je reste dans l’attente après avoir ralenti un peu.
  5. Je négocie la côte de l’avenue des Fortifications au mieux, sans insister ni m’énerver. L’effet est surtout psychologique je pense. En plus, l’an dernier, c’est à cet endroit que le meneur 3h15 m’avait distancé.
  6. Je « relance » du km 35.5 à l’arrivée, éventuellement avec l’aide de la musique.

 

Je  prends également en compte le petit coup de moins bien vers le km 38-39, en ralentissant mon allure à 4:55 pendant 1 km. Peut-être suis trop optimiste ? J’ose croire que mon entrainement depuis l’automne dernier a encore repoussé le mur.

 

En marquant mes allures kilomètre par kilomètre, j’arrive au tableau de marche suivant : 

Km

Time

Avg Pace

Pace

EFT

5

0:22:20

4:28.0

4:28.0

3:09:44

10

0:44:50

4:29.0

4:30.0

3:09:44

15

1:07:20

4:29.3

4:30.0

3:09:44

20

1:29:40

4:29.0

4:28.0

3:08:50

21

1:34:35

4:28.9

4:28.0

3:08:50

25

1:52:00

4:28.8

4:28.0

3:08:50

30

2:14:35

4:29.2

4:31.0

3:09:41

35

2:37:24

4:29.8

4:33.8

3:11:36

40

3:00:18

4:30.5

4:34.8

3:10:08

42

3:10:08

4:30.3

4:28.0

3:10:08

 

 

C’est tout à fait ambitieux, mais il faut que j’essaye. Si je craque dans la deuxième moitié du second semi, alors l’objectif sera d’assurer les 3h15 à nouveau. Vérifions si c’est possible: d’après mon tableau de marche, je suis sensé passer en 2h23:37 au km 32 (la moitié du second semi est exactement à 31.65 km). Arrondissons à 2h24. Il me restera donc 51 minutes tout rond pour courir 10.2 km jusqu’à l’arrivée, ce qui correspond à une allure moyenne d‘exactement 5:00 au kilo. Donc je devrais avoir assez de marge à moins d’exploser en vol, ce qui est toujours possible.

 

Pour le ravitaillement, je vais adopter la solution habituelle : Coca dégazéifié (5 bouteilles de 0.15 litre) et 5-6 gels. Je ne m’arrêterai qu'à un ravitaillement si possible, et uniquement pour y prendre de l’eau.

 

Pour résumer : je renoue avec mon objectif initial de 3h10. En cas de coup de barre, j’ai toujours les moyens d’assurer les 3h15.

Le premier semi est prévu en 1h34:35, et le deuxième semi en 1h35:33, ce qui fait un temps final de 3h10:08 et un positive split de tout juste 58 secondes !

J'ai un peu de mal à y croire...

 

 

Repost 0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 13:49

MDP11logoLa date du marathon de Paris approche à grand pas, et je suis dans la dernière semaine de préparation, celle où on se contente de ‘faire du jus’ : les vrais entrainements sont terminés. Il est temps pour moi de faire un bilan de cette première vraie prépa marathon.

 

La réussite du suivi d’un plan se mesure à la capacité à accomplir les volumes de CaP inscrits dans le plan d’origine, à respecter la fréquence d’entrainement et à effectuer les séances de qualité prescrites (VMA courte et longue, allure spécifique).

 

  1. Volume de CaP : j’ai couru 87% des distances prévues (voir tableau), et la quasi-totalité de la distance prescrite sur l’ensemble du plan en remplaçant, à partir de la cinquième semaine, une partie des séances de footing par du vélo stationnaire à allure modérée, voire soutenue.
  2. Fréquence des séances : j’ai presque toujours respecté le rythme des 5 sorties hebdomadaires.
  3. Travail de qualité (VMA courte et longue, allure spécifique) : dès les premières semaines, j’ai pris la liberté de confondre allure spécifique (4:30) et allure à 85% de VMA (4:25) dans la mesure où ces allures sont très proches l’une de l’autre dans mon cas et pour l’objectif marathon que je poursuis. Je me suis appliqué à suivre scrupuleusement les séances prévues, en particulier les séances à allure marathon

 

Le tableau suivant résume, semaine par semaine, le kilométrage du plan, et le compare au kilométrage effectivement couru et pédalé. Le kilométrage à vélo est exprimé en équivalent CaP. En semaine 11, le marathon est inclus dans le total hebdomadaire.

 

 

Sem.

Plan

CaP

Velo

Total

CaP

Velo

Total

1

75

59

0

59

79%

0%

79%

2

75

73

5

78

98%

6%

105%

3

61

61

0

61

99%

0%

99%

4

18

19

0

19

106%

0%

106%

5

83

73

8

81

87%

10%

97%

6

74

65

7

72

88%

9%

97%

7

89

81

14

95

91%

15%

106%

8

93

83

15

98

89%

17%

105%

9

96

92

12

104

95%

13%

108%

10

81

50

16

66

62%

20%

81%

11

65

48

11

58

73%

16%

89%

Total

811

703

87

791

87%

11%

97%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Conclusions :

  1. Dans l’ensemble, je pense avoir fidèlement suivi le plan, en particulier les séances de VMA et d’allure spé, qui ont été une grande première pour moi.
  2. En revanche, j’ai nettement senti une fatigue générale vers la 8ème semaine puis la 9ème, les plus chargées, comme je m’y attendais. A ce moment, le coureur doit savoir doser son effort et la récupération pour ne pas tomber dans l’excès et se présenter trop crevé au départ du marathon. J’espère avoir bien su gérer cet aspect de l’entrainement.
  3. Enfin, inclure par nécessité du vélo dans le plan m’a convaincu des vertus du cyclisme, que je sois en prépa marathon ou pas.

 

On verra dimanche, en espérant que la météo ne soit pas trop clémente.

 

Repost 0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 10:28

La saison 2011 des courses de 24 heures s’ouvre ce weekend avec la tenue de deux compétitions : les 24 heures du Confluent, à Portet sur Garonne (31), et les 24 heures de Saint-Fons.

 

1-      24 heures du Confluent (31): c’est la première édition de cette épreuve, qui compte 65 inscrits au 5 avril sur son site internet. Quelques noms connus : Nadine Weiss (8h21 sur 100 km, 202 km sur 24 h, 323 km sur 48h), Vincent Toumazou (207 km sur 24h, Badwater), Laurent Saint-Martin (219km sur 24h, Transe Gaule 2010, Etoile Savoyarde). Apparemment il sera possible de suivre le déroulement de la course en direct sur le site internet.

2-      24 heures de Saint-Fons (69) : l’édition 2010 de cette épreuve circadienne déjà ancienne avait été annulée. Elle revient cette année avec, semble-t-il, une nouvelle équipe organisatrice. En l’absence de site internet, je n’ai pu trouver aucune information sur les engagés. Les derniers résultats disponibles, ceux de 2009, montraient un nombre respectable de têtes d’affiche ainsi que des marques largement au delà des 200 km.

 

24hConfluent2011Affiche

Les deux épreuves se font concurrence et je suspecte que, pour diverses raisons, comme par exemple la différence dans la qualité de la communication et l'information, il va s’opérer un transfert de concurrents des 24 heures de Saint-Fons vers les 24 heures du Confluent.

 Le suivi heure par heure des distances courues et du classement ajoute à l'intérêt des 24 heures du Confluent, qui bénéficient également du label FFA. Cette épreuve servira de support au championnat départemental de la Haute-Garonne et au championnat régional de Midi-Pyrénées. Un jury officiel FFA veillera sur place au bon déroulement de la course.

 

Rendez-vous en début de semaine prochaine pour dépouiller les résultats.

Repost 0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 12:20

Statistiques générales (chiffres 2010 entre parenthèses)

  • Arrivants : 103 (111)
  • Vainqueur : 2h42 (2h39)
  • Temps médian : 4h12 (4h10)
  • Dernier : 6h18 (5h40)
  • Première féminine : 4h03 (3h25)
  • Hommes : 89% ; femmes : 11% (86% et 14%)

 

Les pourcentages cumulés de l’histogramme des temps d’arrivée par tranches de 15 minutes, pour tout le peloton, mais sans différentiation par sexe et par catégorie d’âge,  sont les suivants :

 

 

Nb.

1er

Median

Dernier

<3h00

<3h15

<3h30

<3h45

<4h00

<4h15

<4h30

<4h45

<5h00

France

       

4.1%

10.1%

21%

35%

51%

64%

75%

83%

88%

2010

111

2:38

4:10

5:40

3.6%

4.5%

12%

25%

41%

54%

70%

82%

89%

2011

103

2:41

4:12

6:18

1.9%

6.8%

16%

21%

33%

52%

73%

80%

90%

 

A titre de comparaison, j’ai ajouté la performance du peloton des marathoniens français en 2010 (93193 arrivants).

 

Les résultats détaillés peuvent être consultés ici.

 

Les chiffres montrent, d’une année sur l’autre, que chaleur et humidité, malgré un départ à 6 heures du matin, continuent de faire de ce marathon une épreuve difficile.

 

Pour mémoire, le vainqueur de l’an dernier en 2h38, Mustapha Berri, qui termine cette année en 3h06 suite a un possible coup de barre (split de 11 minutes cette année contre 2 minutes l’an dernier), a encore terminé la Rochelle en 2h28 en 2009.

 

On note la présence, pour la vingtième fois en 21 ans, de Jean-Benoît Jaouen, coureur et organisateur bien connu des coureurs d’ultra (et participant le plus fidèle aux 100 km du Père Noel, la seule épreuve d’ultrafond en Guyane), qui termine en 3h30 (3h21 en 2010), alors qu’il est coutumier de temps régulièrement sous les 3 heures dans les marathons de France métropolitaine, bien qu’étant Vétéran 2.

 

Les splits entre le premier et le second semi sont obstinément élevés, bien plus qu’en métropole : on n’observe que 2 splits négatifs sur 111 arrivants, soit 1.8%, à comparer, par exemple, à 7.3% de negative split à Cheverny le même jour, et seulement 12 splits inférieurs à 10 minutes, soit 11%, contre 60% à Cheverny.

 

Bravo aux coureurs !

Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 12:03

Statistiques générales (chiffres 2010 entre parenthèses)

  • Arrivants : 306 (319)
  • Vainqueur : 2h32 (2h44)
  • Temps médian : 4h00 (3h55)
  • Dernier : 5h26 (5h23)
  • Première féminine : 3h10 (3h25)
  • Hommes : 91% ; femmes : 9%

 

Les pourcentages individuels et cumulés de l’histogramme des temps d’arrivée par tranches de 15 minutes, pour tout le peloton, puis par sexe et par catégorie d’âge,  sont les suivants :

 

  Nb. 1er Median Dernier <3h00 <3h15 <3h30 <3h45 <4h00 <4h15 <4h30 <4h45 <5h00
Tous 306 2:32 4:00 5:26 3.6% 8.5% 17% 32% 50% 67% 80% 90% 93%
Hommes 278 2:32 3:58 5:26 4.0% 9.0% 19% 34% 52% 68% 81% 91% 95%
H ES 4 3:13 3:33 4:41 0.0% 25.0% 25% 50% 50% 50% 75% 100% 100%
H SE 70 2:32 3:50 5:26 10.0% 14.3% 24% 41% 61% 70% 77% 90% 94%
H V1 126 2:42 3:53 5:21 2.4% 9.5% 23% 40% 60% 77% 88% 94% 96%
H V2 66 2:57 4:11 5:12 1.5% 3.0% 8% 15% 33% 56% 76% 91% 92%
H V3 12 3:38 4:20 5:26 0.0% 0.0% 0% 17% 17% 42% 58% 75% 92%
Femmes 28 3:10 4:11 5:18 0.0% 3.6% 4% 11% 29% 57% 75% 79% 79%
F SE 8 3:10 3:55 5:03 0.0% 12.5% 13% 25% 50% 50% 75% 75% 75%
F V1 11 3:34 4:06 5:06 0.0% 0.0% 0% 9% 27% 64% 73% 82% 82%
F V2 7 3:46 4:14 5:18 0.0% 0.0% 0% 0% 14% 57% 71% 71% 71%
F V3 2 4:11 4:11 4:25 0.0% 0.0% 0% 0% 0% 50% 100% 100% 100%
 

Les résultats détaillés peuvent être consultés ici.

 

Le marathon de Montauban présente des résultats contrastés cette année : pendant que l’élite bouclait le parcours à une allure bien plus élevée qu’en 2010, le peloton ralentissait par rapport à l’an dernier.

 

Le temps du vainqueur s’est amélioré de 12 minutes, ce qui constitue un nouveau record (2h32, 5 minutes de mieux). La première féminine (Florence Guillauma, déclarée gagnante des 100 km de Millau 2010 après la disqualification de Sylvie Boissy) a également amélioré le record de l’épreuve (de 3 minutes) pour sa 2ème victoire consécutive.

 

Le peloton, qui était légèrement plus rapide que la moyenne nationale en 2010, a vu sa vitesse s’effondrer, surtout pour les arrivées en dessous de 4h15, qui correspondent à la première moitié des arrivants.

 

Repost 0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 11:49

Statistiques générales (chiffres 2010 entre parenthèses)

  • Arrivants : 1053 (1124)
  • Vainqueur : 2h26 (2h27)
  • Temps médian : 3h45 (3h45)
  • Dernier : 5h33 (5h53)
  • Première féminine : 2h56 (2h55, Murielle Brionne)
  • Hommes : 85% ; femmes : 15% (86% et 14%) 

 

Les pourcentages individuels et cumulés de l’histogramme des temps d’arrivée par tranches de 15 minutes, pour tout le peloton, puis par sexe et par catégorie d’âge,  sont les suivants :

 

  Nb. 1er Median Dernier <3h00 <3h15 <3h30 <3h45 <4h00 <4h15 <4h30 <4h45 <5h00
Tous 1053 2:26 3:45 5:33 5.8% 15.7% 32% 49% 68% 77% 87% 92% 96%
Hommes 899 2:26 3:42 5:30 6.6% 18.0% 35% 55% 73% 82% 91% 94% 98%
H ES 1 3:53 3:53 3:53 0.0% 0.0% 0% 0% 100% 100% 100% 100% 100%
H SE 196 2:28 3:36 5:16 12.2% 24.5% 42% 60% 78% 84% 93% 96% 99%
H V1 404 2:26 3:39 5:24 7.7% 20.5% 40% 61% 77% 85% 92% 96% 99%
H V2 235 2:54 3:46 5:30 1.7% 11.9% 27% 48% 68% 80% 89% 92% 96%
H V3 57 3:06 3:57 5:30 0.0% 5.3% 18% 30% 54% 70% 81% 86% 91%
H V4 6 3:42 3:59 5:27 0.0% 0.0% 0% 17% 50% 50% 67% 67% 83%
Femmes 154 2:56 4:16 5:34 1.3% 1.9% 9% 16% 34% 49% 67% 79% 84%
F SE 21 2:56 3:56 5:08 9.5% 9.5% 29% 38% 67% 71% 81% 90% 95%
F V1 81 3:00 4:13 5:33 0.0% 1.2% 9% 15% 33% 52% 67% 85% 89%
F V2 44 3:21 4:21 5:30 0.0% 0.0% 5% 11% 25% 36% 59% 59% 73%
F V3 8 3:49 4:16 4:47 0.0% 0.0% 0% 0% 25% 38% 75% 88% 100%

 

Les résultats détaillés peuvent être consultés ici.

 

Les résultats du peloton du marathon de Cheverny présentent une remarquable stabilité d’une année à l’autre, y compris pour les temps des vainqueurs et le temps médian. Il reste un marathon rapide, ce qui reste caractéristique des marathons de taille modeste.

 

Néanmoins, le peloton reste assez fourni pour qu’il soit rare de courir seul, même  au-delà de 4 heures : un rapide calcul montre, par exemple, que dans la tranche 3h45-4h00, l’arrivée de 193 coureurs se traduit par une densité moyenne de presque 13 coureurs à la minute, soit une arrivée toutes les 5 secondes : pas de quoi se sentir seul.

Repost 0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 10:48

Prévu (après allègement): 3 séances, 4h30 et 56 km

Réalisé :

  • CaP : 3 séances, 4h17 et 50 km
  • Vélo : 3 séances courtes, 2h05 et 61 km, soit 1h25 et 16 km en équivalent CaP
  • Total : 6 séances, 5h42 et 66 km. Toutes les séances de qualité prévues ont été effectuées, mais la dernière séance à allure spécifique a été amputée d’un tiers du temps de course à allure spé.

 

J’ai accompli seulement 62% du kilométrage de CaP  prévu par le plan, mais j’avais décidé de bien réduire la charge pour me laisser assez de temps pour récupérer.

 J’ai en revanche légèrement augmenté le kilométrage à vélo, dont la part dans l’effort total hebdomadaire grimpe mécaniquement pour atteindre 24% du kilométrage équivalent CaP total. La dernière séance longue de 2h00 a été accomplie dans son intégralité (4x10’ à allure marathon) mais m’a également rappelé qu’il était temps de lever le pied.

 

En cette dernière semaine avant la course, je vais peu ou pas courir, et je me réserve quelques séances de vélo sans forcer. Il faudra penser à bien dormir, ce qui requiert un effort de ma part.

Repost 0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 10:43

Séance de VMA longue.

Prévu : 1h30 dont 3x14’ à allure 85% VMA (4:25), récupération 1’

 

Retour de séance : départ samedi 3 avril à 19h00, température de 16 degrés

  • 25:39 à 5:31 (4.65 km)
  • 2x14’ à objectif 4:30 (rec : 1’): les temps au km étaient : 4:28, 4:32, 4:34, 4:29, 4:34, 4:26 
  • 22:20  à 5:18 (4.22 km)

Total : 15.4 km en 1h17:59

 

Logo VMALongueJ’avais décidé de réduire la partie à allure spécifique à 2x14’, voire 1x14’, en fonction de mes sensations. Ces sensations étaient bonnes et l’effet du repos relatif de cette avant dernière semaine se faisait assez nettement sentir. Vers la fin de la séance, j’avais accéléré insensiblement pour me retrouver à une allure de 4:50 sans y penser.

Repost 0

Présentation

  • : Marathon: les chiffres
  • : Le marathon, le 100km et le 24 heures par les chiffres. Ma pratique de la course à pied.
  • Contact

Bilan 2014 au 7 février

  Sorties Km Temps
CaP 53 472 51h22
lo 4 91

Rechercher

Kilométrage annuel

Année

CaP

Vélo

2006

1,470

0

2007

1,706

0

2008

631

0

2009

1,978

0

2010

3,298

0

2011

2,733

1,772

2012

2,691

2,166

2013

3,819

893

Archives

Courses et chronos

  Marathons Temps
  Seine-Eure 2006 3:42:46
  Paris 2010 3:17:49
  Seine-Eure 2010 3:14:38
  Paris 2011 3:48:25
  Luton 2011 3:28:32
  Brentwood 2012 4:09:19
  Luton 2012 3:38:52
 

Londres 2013 

3:34:44
  Harrow Track 2013 3:38:57
  Seine-Eure 2013  3:29:10
  100 km Temps
  Steenwerck 2011 10:42:44
  Theillay 2011 10:42:37
  Crawley 2012 11:45:33
  Redwick 2012 11:31:09
  Steenwerck 2013 11:42:04
  Tooting Bec 2013 10:15:20

Texte Libre

Les Blogs Que Je Lis