Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 18:03

J’ai vécu la course comme étant menée sur un rythme très régulier, et c’est vraiment le premier marathon où j’ai pu choisir totalement ma gestion de la course. J’avais ma montre Garmin 305 au poignet. Je prenais un circuit (‘lap’) tous les deux kilomètres pour vérifier mon allure, sachant que l’objectif d’une allure moyenne de 9’15 par tranche de 2 kilomètre correspondait à 3h15 au final, tandis que 9’06 correspondait à 3h12. Je m’étais fait un plan à 3h12’45 en prévision de la course, sachant que j’étais susceptible de dériver d’une ou deux minutes dans les derniers kilos, ce qui s’est passé avec ce coup de mou au 39ième. Le meneur d’allure des 3h15, qui avait fait toute la course jusque là 100-400m en arrière de mon groupe, m’a rejoint au 40ième, et je dois dire qu’il m’a bien aidé à me ressaisir pour finalement tomber sous les 3h15.

 

Le graphique de la vitesse ‘instantanée’ (en réalité sur une distance d’1 km glissante) calculée à partir des données détaillées Garmin corrigées de l’imprécision de la mesure des distances montre une belle régularité, y compris au delà du 30ième kilomètre et jusqu’au km 37, suivie d’une dérive jusqu’au km 39 (je me suis arrêté au ravitaillement pour boire quelques gorgées d’eau), puis d’une reprise en main achevée carrément par un sprint dans les 200 derniers mètres. L’objectif consistait à rester dans la bande délimitée sur le graphique par les lignes horizontales des 3h15 (en rouge : 4’37 au kilo) et 3h10 (en vert : 4’30 au kilo).

 

 

MSE2010_Pace.JPG

 

 

Le second graphique montre le temps final estime (EFT : Estimated Finishing Time) ‘instantané’ pendant la course. Il est calculé en extrapolant à partir de l’allure instantanée la plus récente et du temps de course effectué jusque là, en supposant que l’allure reste constante jusqu’à l’arrivée. On y voit que, jusqu’au km 15, j’ai eu du mal à me caler sur un rythme adéquat, mais que tout est rentré dans l’ordre ensuite. On observe aussi que mon objectif de passer sous les 3h15 a été en danger entre les km 39 et 41, et que j’ai heureusement pu me reprendre dans les deux derniers kilomètres, grâce entre autres au meneur d’allure des 3h15. Sans cette faiblesse, j'aurais fini en 3h13'30, donc un gain d'une toute petite minute. 

 

MSE2010_EFT.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Marathon: les chiffres
  • : Le marathon, le 100km et le 24 heures par les chiffres. Ma pratique de la course à pied.
  • Contact

Bilan 2014 au 7 février

  Sorties Km Temps
CaP 53 472 51h22
lo 4 91

Rechercher

Kilométrage annuel

Année

CaP

Vélo

2006

1,470

0

2007

1,706

0

2008

631

0

2009

1,978

0

2010

3,298

0

2011

2,733

1,772

2012

2,691

2,166

2013

3,819

893

Archives

Courses et chronos

  Marathons Temps
  Seine-Eure 2006 3:42:46
  Paris 2010 3:17:49
  Seine-Eure 2010 3:14:38
  Paris 2011 3:48:25
  Luton 2011 3:28:32
  Brentwood 2012 4:09:19
  Luton 2012 3:38:52
 

Londres 2013 

3:34:44
  Harrow Track 2013 3:38:57
  Seine-Eure 2013  3:29:10
  100 km Temps
  Steenwerck 2011 10:42:44
  Theillay 2011 10:42:37
  Crawley 2012 11:45:33
  Redwick 2012 11:31:09
  Steenwerck 2013 11:42:04
  Tooting Bec 2013 10:15:20

Texte Libre

Les Blogs Que Je Lis